• Quelle vision du futur voulons-nous créer ?
    • Comment donner forme aux plus hauts potentiels individuels et collectifs ?
    • Comment nous transformer pour transformer nos sociétés, nos organisations ?

=> Tels sont les enjeux de l’accompagnement au changement

 

La théorie U centrée sur la capacité des personnes, équipes, organisations à se transformer est dans son approche une réponse à ces enjeux.

 

Quelle est la spécificité de la théorie U ?

Cette approche nous invite à travers un processus à affiner notre qualité de présence, d’attention, d’Ecoute pour aller au-delà de notre mental et ouvrir d’autres capteurs pour percevoir le présent et le futur avec tous nos sens : nos ressentis émotionnels, physiques et notre intuition.  Ainsi, connectés à des ressources plus enfouies de ‘nos moi profonds’ et de notre créativité, peuvent naitre des décisions et actions à la hauteur de nos enjeux qui prennent leur source dans le futur émergent, et non dans la reproduction du passé.

En effet, cette approche suggère que la qualité des résultats que nous créons, quel que soit le système dans lequel nous évoluons, est fonction de la qualité de présence, d’attention et de conscience avec laquelle les participants du système opèrent…

Ainsi, cette approche d’accompagnement au changement propose de comprendre et sentir le système réel dans sa globalité pour mieux l’appréhender et donner forme à ses plus hauts potentiels en facilitant et en soutenant le futur qui est en train d’émerger.

 

Comment développer la qualité d’écoute et de dialogue nécessaire pour soutenir les changements les plus ajustés ?

La théorie U invite individuellement et collectivement à développer :

  • notre curiosité (sortir de nos jugements qui nous enferment et nous poussent à reproduire le passé),
  • notre capacité à se mettre à la place, à ouvrir notre cœur, à s’ouvrir aux autres pour mieux ressentir le système dans sa globalité et agir en tenant compte de l’ensemble du système
  • notre capacité à lâcher prise, laisser ce qui n’a plus raison d’être (croyances, schémas mentaux, comportements…) et laisser émerger ce qui est en devenir pour que les transformations s’opèrent
  • notre courage, notre capacité à oser dépasser nos peurs pour agir et oser se lancer dans l’inconnu ensemble.

 

Comment cette approche permet-elle d’accompagner en profondeur les transformations ?

Cette approche collective comprend 5 étapes :

Etape 1 : Co-initier

Se relier à son intention, offrir un cadre pour permettre aux autres de se relier aussi à leur intention profonde puis laisser une intention commune émerger qui sera l’orientation du projet, de la transformation…

Objectifs de cette étape et spécificités :

  • Clarifier ce que nous souhaitons (notre intention) pour permettre à nos actions d’être animées par ce qui est essentiel pour nous, c’est répondre à notre besoin fondamental de sens et de s’aligner sur ce sens
  • laisser émerger ce qui nous relie en tant que collectif pour préciser notre intention commune est la base pour créer une équipe soudée et l’aligner sur cette intention pour mener ses actions (« une personne seule ne peut pas réussir mais un petit groupe de personnes reliées à leur intention commune et déterminées à changer le monde réussit, de toutes les manières il en a toujours été ainsi ») citation…

Etape 2 : co-ressentir

Développer une attention, une écoute ouverte, vraie à la réalité dans le présent en allant rencontrer, questionner, s’immerger dans le système

Objectifs/spécificités :

  • voir/percevoir réellement la réalité en partageant nos perceptions (exemple : qu’est-ce qui apporte de l’énergie, de la motivation au sein de l’entreprise, qu’est-ce qui freine, empêche l’essor, le déploiement) en collectif et en l’accueillant pleinement. Cela permet d’accepter de la reconnaitre comme elle est et d’avoir une vision systémique. Ceci permettra d’agir en étant ancré dans cette réalité.
  • partager sa vision de la réalité amène à inviter chacun à prendre conscience qu’il est un co-acteur de celle-ci et qu’ainsi, il est également co-acteur de sa transformation. Cela met ainsi en mouvement l’ensemble des acteurs et entraine une transformation systémique

Etape 3 : co-presencing

Prendre le temps de laisser poser ce qui a été perçu, ressenti, faire silence pour se relier à la source de nos meilleures potentialités, à la connaissance, au futur qui cherche à émerger en lâchant prise pour laisser advenir

Objectifs/spécificités :

  • être présent avec tous ses sens à ce qui peut émerger de meilleur car le futur est déjà en germe et il est important de prendre du temps pour regarder, observer, ressentir pour le laisser émerger. (écouter les signaux faibles…)
  • être ancré dans la réalité présente et accepter de lâcher prise pour laisser advenir quelque chose de nouveau. Cela nécessite de lâcher nos veilles croyances, habitudes, certitudes

Etape 4 : Cristalliser co-créer une vision

Opérer à partir de la source, c’est-à-dire clarifier la vision qui émerge, de cette écoute profonde, de notre possibilité la plus élevée avec des images du futur plus concrètes de ce que nous souhaitons faire exister

Objectif/spécificité :

  • permettre de laisser une vision émergée à partir d’un point plus en profondeur de notre être qui amène chacun à être prêt à donner réalité à cette vision. Cela déclenche un déclic intérieur qui fait que chacun sent qu’il ne peut pas ne pas le faire, cela donne le courage de passer à l’action.

Etape 5 : co-développer

Rechercher et découvrir par l’action, mettre en place des actions concrètes pour soutenir le futur émergent et accompagner ainsi ces changements en profondeur

Objectifs/spécificités :

  • être très ancré dans la réalité, lutter contre la réflexion qui n’agit pas ou l’action non habitée
  • avancer avec une approche agile de test and learn avec des feedbacks continus pour observer les réactions du système et de l’environnement pour s’assurer de s’ajuster en permanence et mener les actions les plus pertinentes. (méthode de prototypage puis d’implémentation à grande échelle)

L’ensemble de ces étapes fonctionnent en continue, c’est un processus dynamique avec de multiples allers/retours.

Conclusion :

Le changement extérieur & les transformations de nos organisations ne pourront changer qu’en passant par le changement intérieur, dans notre capacité à écouter nos systèmes et à utiliser d’autres ressources en nous en complément de notre mental. Il est donc essentiel de pouvoir créer ces nouveaux espaces où un nouvel état d’esprit, une nouvelle posture favorisant cette qualité de présence et d’attention peuvent se développer. Cela permettra de vivre les phases d’écoute, de lâcher prise et d’émergence pour prendre les décisions et les actions ajustées nécessaires pour transformer les organisations face à leurs enjeux actuels.

Vous souhaitez expérimenter cette qualité d’écoute et vivre ce processus, au sein des vos réunions, au service d’un projet et favoriser vos transformations,  contactez  Joanne Chimoul

TDS Consulting : 313 rue Lecourbe 75015 Paris 06 50 46 89 45

at in facilisis velit, Praesent amet,